image

image - titre

 

Le parc naturel d'Etosha

imageAvec ses 23 200km², Etosha représente l'une des plus grandes réserves animalières au monde.
Au coeur du parc le « Pan » ancien lac asséché, se remplit à la saison des pluies et attire alors une faune impressionnante que l'on peut observer de très près : springboks, oryx, koudous, zèbres, girafes, lions, guépards, léopards, hyènes, éléphants, impalas, varans, rhinocéros etc. La température peut atteindre 32°C avec des soirées fraîches, particulièrement en août, en pleine saison sèche qui sera propice à l'observation des animaux.

Le Damaraland

Cet ancien "homeland" offre un intérêt exceptionnel pour : sa géologie (impressionnants plateaux de granit rouge, lits de rivières asséchés, coulées de basalte...) ; la richesse de sa faune (girafes, oryx, springboks, zèbres des montagnes...) on y trouve les derniers rhinocéros noirs d'Afrique en liberté, les fameux éléphants du désert ; sa végétation (différentes euphorbes, aloes, de nombreuses variétés d'acacias...) et son histoire (gravures et peintures rupestres bushmen).
Il est habité par l'ethnie des Damara, peuple d'éleveurs qui ont donné leur nom à cette région.

Les principaux sites sont :

Une promenade accompagnée permet de découvrir sur les parois rocheuses d'innombrables gravures et quelques peintures rupestres extraordinaires laissées par les premiers Bushmen.
 

Les quelque 2 500 gravures, réalisées dans le grès rouge, sont remarquablement conserves (on estime leur âge entre 5 000 et 6 000 ans).

 

imageDécouvert en 1917 par l'explorateur Maack's Shelter, ce personnage haut de 40 centimètres, et vieux de 16 000 ans, a la particularité d'avoir des cheveux raides et clairs, ce qui le signalerait comme non africain (on lui attribue une origine égyptienne ou crétoise).

Cette zone est consittuée de petites montagnes de roche volcanique d'une couleur violet sombre virant au carmin au coucher du soleil. Des sentiers sauvages permettent de parcourir à pied tout le territoire.

Vous pourrez voir de beaux specimens de welwichias mirabilis. Une cinquantaine de troncs d'arbres pétrifiés jonchent les sentiers. Ils peuvent atteindre 30 mètres de long, et plus de 5 mètres de circonférence. Estimés à 250 millions d'années, ils laissent encore deviner les détails de leur écorce et la texture du bois.

La plus haute montagne de Namibie se dresse au milieu des plaines arides en un sommet culminant à 2573 mètres. Brandberg signifie « montagne brûlée », en raison des couleurs de feu que prennent ses versants au coucher du soleil. D'origine volcanique, le Brandberg est estimé à plus de 140 millions d'années.

Imposant bloc de granite d'origine volcanique, avec un haut sommet très pointu (Spitzkoppe signifie « sommet pointu »), il surprend au milieu des plaines désertiques environnantes.

Cette montagne fut gravie pour la première fois en 1946 ; depuis, de nombreux alpinistes namibiens et sud-africains se mesurent à elle.

 

Le Kaokoland

Véritable bastion sauvage à l'extrémité Nord-Ouest de la Namibie, les montagnes du Kaokoland abritent les Himbas, peuple de pasteurs nomades vivant encore selon un mode de vie ancestral. L'isolement de ces montagnes les a pendant longtemps protégés de l'influence de la civilisation occidentale. Avec ses lits de rivières où l'on trouve une faune exceptionnelle (éléphants du désert, oryx, springboks, girafes et zèbres des montagnes), le Kaokoland s'inscrit dans la continuité du Damaraland.

Le lac Otjikoto

Une autre merveille de la nature : le lac Otjikoto à 24 km au nord-ouest de Tsumeb.

 

Découvrez ensuite la météorite Hoba, la plus grosse météorite jamais trouvée sur Terre (elle pèse 80 tonnes et date de 80 000 ans).

 

top